500px-MRAP

Toujours la priorité aux assos communautaristes

Communiqué

Le vote, ces derniers jours au conseil municipal de Saint-Nazaire, des subventions municipales associatives données par la Ville, vient encore de donner le spectacle d’un lamentable communautarisme. Comment qualifier autrement, en effet, la gestion par David Samzun de l’argent accordé aux associations — environ 12 millions d’euros en 2019 — tant est manifeste sa volonté d’aider toujours les mêmes ? Il est vrai que les échéances électorales se rapprochent…

Dans sa prise de parole, le groupe Saint-Nazaire Bleu Marine a ainsi fait remarquer que la Ligue des droits de l’homme et du citoyen (LDH), le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) et le Mouvement de la paix (MDLP), ainsi qu’un comité de soutien au peuple sahraoui, touchaient à eux seuls des milliers d’euros, payés par l’impôt des contribuables. Est également venu se glisser dans la liste un petit nouveau au nom explicite : Initiative citoyenne-Accueil réfugiés. Symboliquement, les structures promouvant l’identité bretonne — l’école Diwan, le Centre celtique, le Bagad de Saint-Nazaire — ne sont pas autant aidées par la Ville, ce qui en dit long sur le choix de la majorité municipale : priorité aux associations communautaristes.

Le Rassemblement national (RN) relève également que la majorité s’obstine à l’organisation de votes en blocs lors de l’attribution des subventions associatives. De la sorte, le bon grain est mélangé à l’ivraie… Avec le RN à la Mairie, les votes des subventions seront dissociés et individuels. Ce sera plus long, mais la transparence est à ce prix.

0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *