Condamnation de la haine homophobe

Le Rassemblement national (RN) de la Loire-Atlantique condamne fermement les actes de haine homophobe sur les réseaux sociaux, ayant conduit à l’annulation d’une soirée dans l’établissement du Petit Marais, à Nantes. Nous déplorons que des individus mal intentionnés aient choisi d’exprimer leur désaccord de manière agressive et menaçante sur les réseaux.

Sans partager le message de cet établissement sur les religions, nous réaffirmons la liberté pour chacun de vivre selon l’orientation philosophique et sexuelle de son choix. Les attaques homophobes et les menaces de violence ne sauraient être tolérées en aucune circonstance.

Le RN exprime sa solidarité avec les clients et le personnel du Petit Marais, qui ont été les cibles de ces actes odieux. Il est inacceptable qu’un lieu de convivialité soit contraint d’annuler une soirée festive en raison de la peur et de l’intimidation. Nous appelons les autorités compétentes à prendre toutes les mesures nécessaires pour identifier et punir les auteurs de ces actes de haine.

Gauthier Bouchet

Sur le même thème

Clarifions l’avenir de la centrale de Cordemais

Le Rassemblement national (RN) de la Loire-Atlantique redemande une clarification urgente concernant l’avenir de la centrale thermique de Cordemais. Cette demande fait suite aux récentes annonces du président de la République, Emmanuel Macron, prévoyant une conversion potentielle de la centrale à la biomasse d’ici 2027, ainsi qu’aux propositions alternatives comme l’installation d’un petit réacteur modulaire (PRM) dans le cadre du plan France 2030.

La conversion progressive à la biomasse, déjà initiée avec un usage de 20 % de biomasse en substitution du charbon, semble viable techniquement, comme l’ont souligné les syndicats en manifestant devant le site, le 17 avril dernier. Il est donc impératif que l’État, propriétaire (via EDF) expose clairement ses intentions et engagements vis-à-vis de ce site crucial pour l’économie locale et la sécurité énergétique de l’Ouest de la France.

Le RN soutient une stratégie qui garantit non seulement la transition écologique mais aussi la préservation des emplois et du développement économique local. La centrale de Cordemais est un pilier régional de notre industrie ; il est temps que les décisions prises à son égard soient transparentes, judicieuses et orientées vers l’avenir du territoire. Nous exhortons donc l’État et la présidente du conseil régional des Pays de la Loire, Christelle Morançais, à fournir des réponses claires et à affirmer une vision durable pour ce site.

Gauthier Bouchet

Sur le même thème

Sur la présidente de l’Université de Nantes


Carine Bernault ne devrait déjà plus être présidente de l’Université de Nantes. En effet, dès 2022, elle allait à l’encontre de la déontologie en envoyant des courriels aux étudiants les incitant à voter contre Marine le Pen.

Elle récidive ce 21 décembre en signant un communiqué contre la loi sur l’immigration légalement votée, et insulte des millions de Français qui n’en peuvent décemment plus de cette situation migratoire anarchique, cause première de l’ensauvagement de notre pays.

Au-delà du fond, il y a un vrai problème de forme. En effet, la présidente Bernault sort de la nécessaire réserve que sa charge lui incombe.

Madame Bernault cède à ses milices d’extrême gauche communautariste et immigrationniste qui prospèrent dans les bâtiments de l’Université. Quand il faut enlever une banderole insultant des forces de l’ordre, comme en mars dernier, elle reste silencieuse. Quand des militants d’un syndicat étudiant patriote se font agresser par des racailles de gauche, elle les accuse de provoquer. C’est, au fond, une militante politique, et une militante sectaire : double impair !

Soucieux de la neutralité du service public de l’enseignement supérieur, le Rassemblement national (RN) de la Loire-Atlantique demande la démission de la présidente Bernault. L’université de Nantes doit maintenant être dirigée par une personne fiable, ne faisant pas continuellement état de ses opinions politiques personnelles.

Gauthier Bouchet
Bryan Pecqueur

Des députés veulent la préférence étrangère


Communiqué

En Loire-Atlantique, l’extrême centre est main dans la main avec l’extrême gauche, choisissant la préférence étrangère plutôt que la préférence nationale. La députée macroniste de gauche Sophie Errante a ainsi indiqué hier soir dans un communiqué voter contre le projet de loi sur l’immigration tel que modifié par la commission mixte paritaire (CMP). En cela, elle s’associe avec les immigrationnistes-communautaristes de la NUPES.

Cette même NUPES affirme au moins clairement ses positions, sans varier. Mais n’en déplaisent à ses représentants départementaux comme Andy Kerbrat, député d’extrême gauche des bobos nantais, pour qui l’immigration anarchique est un projet assumé, cette loi, bien qu’insuffisante est une incontestable victoire idéologique du Rassemblement national.

Durcissement des conditions d’entrées, inscription d’une priorité nationale, rétablissement du délit de séjour irrégulier : c’est ce que souhaitent les Français et ce que défend depuis des années Marine Le Pen. Le Rassemblement national (RN) de la Loire-Atlantique se félicite donc du vote massif en faveur de ce projet de loi, et rappelle que lorsque Marine Le Pen sera élue présidente de la République, elle organisera la tenue d’un référendum constitutionnel pour enfin protéger le peuple français face au chaos migratoire.

La politique politicienne de la maire de Nantes


Communiqué

La maire de Nantes s’est permise avant-hier un communiqué étonnant, dans lesquel elle condamne la venue dans sa ville d’une candidate aux élections européennes. Ce texte faisait suite, à celui, diffusé quelques heures plus tôt, des différents groupes majoritaires de gauche au conseil municipal.

De la part de ces élus gauchistes, on ne sera pas étonné ; étonnante en revanche est réaction officielle de la maire qui, représentant la Ville de Nantes, aurait dû demeurer au-dessus des partis et des considérations partisanes sur des élections futures et la visite de tel ou tel de ses compétiteurs dans sa ville. Car, entendons-nous bien : on pensera ce que l’on veut de Marion Maréchal et du projet politique de Reconquête, mais interdire cette candidate et ce parti d’avoir droit de cité, à Nantes ou ailleurs, est indigne, relève de la politique politicienne et en dit beaucoup des vraies priorités de certains…

Gauthier Bouchet

Soutien aux agriculteurs en colère


Depuis la mi-novembre, les campagnes françaises ont vu l’émergence d’un mouvement d’agriculteurs en colère, initié par les Fédérations départementales de syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA) et les Jeunes agriculteurs (JA) demandant une juste rémunération, des transitions raisonnées et progressives en termes d’usage de phytosanitaires et qui, pour protester, retournent les panneaux de signalisation d’entrée des communes. En Loire-Atlantique, le mouvement est particulièrement actif à Châteaubriant, où différents panneaux de signalisation ont été mis à l’envers, route de Nort-sur-Erdre, à La Ferrière et route de Grand-Auverné.

Confrontés à une concurrence internationale de plus en plus forte et de moins loyale, écrasés par l’empire des normes que constitue l’Union européenne, abandonnés par cette même Union européenne alors qu’elle vient, en session plénière à Strasbourg, de voter un accord de libre-échange désavantageux avec la Nouvelle-Zélande (vote appuyé par les eurodéputés socialistes et verts !), les agriculteurs français en ont assez. Il est légitime que, dans un territoire rural comme le Castelbriantais, ils fassent part de leur légitime révolte, que le Rassemblement national (RN) de la Loire-Atlantique soutient pleinement.

Gauthier Bouchet

Avec J. Rolland, Malakoff devient terre étrangère

Communiqué

Dans une communication promotionnelle sur la vie du quartier de Malakoff-Saint-Donatien et sur l’inauguration de la Maisons des Haubans diffusée jeudi dernier, la Ville de Nantes a assuré une traduction en arabe. Chacun à Nantes sait bien sûr combien des quartiers comme Malakoff sont concernés par l’immigration. Mais la maire, Johanna Rolland, le considère-t-il comme une terre étrangère ?

C’est à se demander. Car « la langue de la République est le français », comme l’indique l’article 2 de la Constitution. La langue qui doit être utilisée par l’administration municipale nantaise doit donc être le français.

Cela ne rend pas plus heureux, d’ailleurs, que cette communication soit également, pour des raisons visiblement touristiques, en espagnol en anglais. Mais l’emploi officiel de l’arabe porte d’évidence un message communautaire spécifique, et une visée de clientélisme électoral, si commun à la gauche NUPES. Cet emploi est tout à fait étranger aux usages et surtout, à la Loi : le Rassemblement national (RN) de la Loire-Atlantique condamne évidemment cette marque de communautarisme.

Gauthier Bouchet

P.-E. Crétté responsable du RN de la 3e

Communiqué

J’ai nommé Pierre-Emmanuel Crétté comme nouveau responsable du Rassemblement national dans la troisième circonscription de la Loire-Atlantique (Nantes-Ouest, Saint-Herblain). Chauffeur-livreur, âgé de trente ans, il est adhérent au RN depuis 2019.

Cette nomination vient renforcer le maillage militant du RN dans l’Ouest du département. Pour rappel, aux élections législatives de 2022, le RN avait recueilli 10 % des suffrages exprimés.

Gauthier Bouchet

La crise se poursuit au CHEL

Communiqué

Nous nous faisions l’écho l’an dernier de la crise couvant au centre hospitalier d’Ancenis-Saint-Géréon. À l’époque, le service des Urgences connaissait une fermeture partielle ; or, cette situation est toujours d’actualité et ne sera résolue… qu’en novembre prochain, avec le recrutement de nouveaux personnels.

À ce problème aux Urgences d’Ancenis s’ajoute, désormais, celui de la sale d’accouchement, où se déroulent annuellement six cents naissances et qui devrait fermer cet automne s’il n’est pas procédé à de nouvelles embauches. Ce qui se passe à Ancenis illustre tristement la situation de beaucoup de maternités en France, hors des métropoles – ici, à quarante kilomètres de la métropole nantaise – avec la perspective, peut-être, de causer d’immenses problèmes pour les accouchements dans l’arrondissement et de surcharger inutilement les services de Châteaubriant, Angers et Cholet.

Jusqu’à quand durera cette situation ? Le politique doit agir et demander en urgence une offre de soin équilibré dans tous nos territoires : il serait inenvisageable qu’Ancenis, ville de sous-préfecture, n’ait plus de maternité.

Gauthier Bouchet

Tentative de meurtre en plein centre de Nantes

Communiqué

Une victime de plus est à rajouter au tristement célèbre palmarès des faits criminels nantais. En effet, cours des Cinquante otages, en plein centre-ville, dans un quartier déjà gangrené par le trafic de drogue et le communautarisme, un jeune homme de vingt-neuf ans a reçu ce mercredi une balle en pleine tête.

Cette tentative de meurtre est malheureusement habituelle dans cette ville où règnent la loi des racailles, la municipalité ne prenant pas acte de la dangerosité de la situation et préférant discourir perpétuellement sur le vivre-ensemble.

Face à cette hausse de l’insécurité à Nantes, le Rassemblement national (RN) de la Loire-Atlantique déplore que la maire, Johanna Rolland, se refuse à la fermeté. Symboliquement d’ailleurs, cet acte criminel se déroule le jour même ou le Parti socialiste (PS) – dont madame Rolland est numéro deux – annonce l’organisation à Blois d’une table ronde sur l’insécurité urbaine, dont la maire est l’oratrice principale. Il est vrai de dire qu’en terme d’insécurité, madame Rolland a dix ans d’expérience, et un bilan !

Gauthier Bouchet,
Bryan Pecqueur

Disparition de Paul Dubois, ex-trésorier RN44

Communiqué

Le Rassemblement national (RN) de la Loire-Atlantique a eu le regret d’apprendre le décès de Paul Dubois, mercredi dernier, à l’âge de 82 ans.

Monsieur Dubois avait exercé la tâche de trésorier du Front national (FN) de la Loire-Atlantique de 2008 à 2015, et candidaté à différentes élections locales dans le Pays de Retz, dont celle pour la Mairie de Paimboeuf. Le RN adresse à ses proches et à sa compagne, Marguerite Lussaud, ses plus sincères condoléances.

Sur le Sénat et la France insoumise

Communiqué

Dans une vidéo diffusée le 29 juillet dernier sur les réseaux sociaux, le candidat tête de liste de la France insoumise (LFI) aux élections sénatoriales en Loire-Atlantique qualifie le Sénat d’un « EHPAD de la République« . Quelques instants après, il relativise son statut de haute chambre, pourtant consacré depuis un siècle et demi dans notre système bicaméral.

Les déclarations de cet apprenti parlementaire – et gauchiste confirmé – ne sont pas conformes aux usages de l’institution sénatoriale. Le Rassemblement national (RN) ne les partage en rien, et entend bien envoyer des élus au Sénat pour, notamment, défendre les intérêts des Français et garantir que de tels débordements gauchistes n’y aient pas cours.

Gauthier Bouchet