500px-CMSN

Mandat unique : l’hypocrisie de Séchet

Communiqué

La section nazairienne du Parti socialiste (PS) vient de faire savoir qu’elle abandonnait le principe du mandat unique. Depuis 2012, celui-ci obligeait les conseillers municipaux de Saint-Nazaire élus dans les rangs du PS à ne pas cumuler un autre mandat, hors conseil communautaire. Désormais, Jean-Luc Séchet, secrétaire de ladite section — fonction que, lui, cumule avec celle d’adjoint au maire… en charge des élections et des conseils de quartiers ! — indique qu’en vue des élections de 2020, et d’« un certain contexte » que la règle sur le mandat unique a vécu.

Et pourtant, il en aura souvent été question, ces dernières années au conseil municipal, de ce sacro-saint principe du socialisme nazairien qu’est le mandat unique. En effet, depuis 2015, les élus de notre groupe doivent régulièrement écouter la leçon du maire, David Samzun, et de ses principaux adjoints à ce sujet, dont la presque-députée Laurianne Deniaud : le PS a adopté le mandat unique, l’ « esstrêmedroite », elle, ne le fait pas. En nos rangs, c’est en particulier Jean-Claude Blanchard qui est visé par les attaques de la majorité municipale sur ce thème, puisque, outre son mandat municipal, il a été par la suite désigné conseiller régional par le vote des Ligériens.

Lucides sur la malhonnêteté intellectuelle de la gauche, nous n’avons jamais vraiment cru au pipeau des Samzun, Deniaud, Séchet et autres sur le mandat unique. Lorsqu’ils évoquaient un impératif démocratique en visant Jean-Claude Blanchard, nous pensions en notre for intérieur, « mépris de classe », parce que nous étions la seule formation politique à envoyer un ancien ouvrier-soudeur à l’assemblée régionale… chose dont le PS, parti des possédants, est incapable !

Résolument, sur le mandat unique, Jean-Luc Séchet et les socialistes nazairiens montrent leur hypocrisie. Cette volte-face du PS sur un de ses principes fondateurs doit éclairer les Nazairiens : la gauche ne détiendra pas éternellement Saint-Nazaire comme un jouet ; aux prochaines élections municipales, cette ville doit venir à une gestion paisible et raisonnable par une majorité municipale RN, et ses administrés enfin considérés avec dignité.

0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *