500px-Municipale

Armons les policiers municipaux nazairiens

Communiqué


Un rapport parlementaire vient d’être remis ces derniers jours au Premier ministre, concernant le « continuum de sécurité ». Parmi les soixante-dix-huit mesures préconisées, figure l’armement systématique des policiers municipaux. Le rapport avance en effet une donnée essentielle : les policiers municipaux, en tant que primo-intervenants, sont parfois exposés à des situations à risques, engageant éventuellement leur vie.

Ces situations de grand danger, les policiers nazairiens les connaissent régulièrement — comme d’ailleurs les gendarmes et les pompiers — dans un certain nombre de quartiers que la Mairie rebaptise pudiquement « sensibles », comme pour se défausser de toute responsabilité. Il n’en reste pas moins ni le maire, David Samzun, ni son adjoint à la prévention de la délinquance, Xavier Perrin, ne sont partisans d’un armement des policiers municipaux. Tout juste ont-ils concédé la création d’une police municipale de dix unités, en 2016.

Avec le Rassemblement national (RN) à la Mairie de Saint-Nazaire, comme nous nous y engageons depuis plusieurs années, la Police municipale sera enfin armée. Ses effectifs, dont beaucoup de Nazairiens réclament qu’ils soient renforcés, seront portés à vingt-cinq policiers. Et cela sera fait sans attente, dès avril 2020.

Ce qui vaut à Saint-Nazaire vaut également à Nantes, où, en décembre 2016, notre mouvement avait demandé la démission de l’adjoint au maire à la sécurité, Gilles Nicolas, des suites de son laxisme face à la hausse de l’insécurité. La Police municipale de Nantes doit voir ses effectifs renforcés et armés.

0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *