500px-snbminfos-2

Samzun, Deniaud, artisans de la rumeur

SNBM infos, l’actualité de Saint-Nazaire Bleu Marine : octobre 2016

Télécharger le numéro

Le 15 septembre, le PS nazairien a cru faire de l’esprit en signalant le FN comme le parti de la « rumeur », au prétexte que nous avertissions Saint-Nazaire de la réalité de l’Aïd el-Kébir : le sacrifice musulman rituel. Rien n’est moins vrai…

À Saint-Nazaire, le Front national est avant tout le parti de la vérité. Le Parti socialiste peut bien être celui des promesses si cela lui chante. Nous sommes plus modestes pour notre part dans nos objectifs. Nous promettons peu : uniquement ce que nous pouvons réaliser.

Nous n’agissons pas comme les socialistes, qui promettent de geler l’impôt… mais l’augmentent dans notre intercommunalité, et le doublent pour nos entrepreneurs (CFE), en plus de tripler notre dette, tout en vantant leur saine gestion.

Nous n’agissons pas comme les socialistes, qui promettent la sécurité dans nos rues… et laissent faire la délinquance, le trafic de drogue et les incivilités dans un certain nombre de zones de notre ville devenus des pourrissoirs : Bouletterie, Prézégat, Bon Passage…

Nous n’agissons pas comme les socialistes, qui déconsidèrent la démocratie de proximité, la percevant comme une seconde majorité, lorsque les habitants « consultés » doivent valider des choix conçus de A à Z par le maire et ses adjoints, lors de concertations-bidon.

Ce socialisme des promesses sans lendemain doit maintenant cesser !

Ces socialistes de la rumeur perpétuelle du  « Ca va mieux », celle de l’impôt juste, de la sécurité pour tous, de la démocratie au service de chacun, doivent rendre des comptes, et même plus que cela. Ces femmes et ces hommes doivent rendre leurs mandats. Nous n’attendrons pas 2020 !

David Samzun, comme Laurianne Deniaud, artisans de la rumeur, ne sont plus à même de diriger notre ville.

Il faut une équipe neuve.

Il faut une politique ferme.

Il faut les patriotes aux commandes de Saint-Nazaire, après un siècle de socialisme.

Il faut le Front national, seule formation capable de rassembler la société civile dans la grande dynamique populaire qui redonnera sa fierté à cette ville ; seul mouvement à même de donner aux artisans, aux ouvriers, aux commerçants, aux salariés, aux fonctionnaires de cette ville, la confiance et la sécurité.

0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *