500px-Cotta-Bouchet

Poursuivi pour injures, Cotta vient d’être jugé

Communiqué


Après sa mise en examen pour avoir traité Gauthier Bouchet, conseiller municipal d’opposition, de « nazillon » et de facho, Christophe Cotta, adjoint au maire de Saint-Nazaire, a comparu durant l’après-midi du 28 mars à la XVIIe Chambre correctionnelle du Tribunal de Paris. Tout en reconnaissant une erreur et des propos « affligeants », monsieur Cotta plaide sa relaxe. Serait-il donc possible de « nazifier » impunément ses opposants politiques ?

Dans son intervention à la barre, le plaignant, Gauthier Bouchet, a rappelé que son combat politique contre ses adversaires, notamment socialistes, s’est toujours inscrit dans un cadre républicain et démocratique. Les analyses de monsieur Cotta, prétendant l’inverse, ne sont pas fondées selon nous. En qualité d’opposants, il est de notre droit — sinon de notre devoir — de pouvoir critiquer le Parti socialiste et de le juger nuisible pour notre pays.

Le délibéré du procès Cotta interviendra le 13 juin prochain. Nous sommes sereins sur l’issue d’un jugement qui devrait légitimement condamner un élu coupable d’injure publique envers un autre. Le Rassemblement national (RN) rappelle par ailleurs son appel à ce que monsieur Cotta démissionne pour ses propos honteux d’il y a trois ans.

0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *